17
Sep

Aujourd’hui, et faute de budget, presque 50% des français envisagent de réaliser eux-mêmes des travaux de rénovation dans leur maison ou leur appartement afin d’améliorer leur confort (et leur patrimoine dans certains cas). L’un des premiers postes concernés est la peinture. Parfois, le simple fait de repeindre les murs et/ou repeindre les plafonds peut faire une grande différence ! Du moins pour le confort des habitants. Alors si vous êtes actuellement dans ce cas-là et que vous prévoyez de donner un coup de jeune à votre logement (maison ou appartement), voici quelques conseils utiles et la démarche à suivre pour réussir vos peintures.


Déjà, choisissez de la bonne peinture pour vos travaux de rénovation !

Très souvent, les particuliers ont tendance à sous-estimer l’importance d’une peinture de qualité et se ruent la plupart du temps sur des peintures “premier prix”. Mais croyez-moi ce n’est pas une bonne chose ! Malgré ce que l’on peut penser, le prix final au m2 sera quasiment équivalent si vous optez pour une peinture premier prix ou une peinture professionnelle (la peinture de qualité professionnelle offre un bien meilleur rendement). Sauf, que le résultat ne sera pas le même ! Alors ne vous focalisez pas sur le prix uniquement !

En réalité, on peut comparer la peinture avec un jus de fruit : acheter un jus d’orange à base de concentré ou un jus d’orange 100% pur jus, vous voyez la différence ? Certes, le premier est moins cher, mais il est aussi moins bon que ce soit au niveau du goût ou pour la santé. En même temps, c’est normal, ce n’est pas du jus d’orange. Pour la peinture, c’est exactement pareil !

Toutefois, aux vues du nombre de marques de peinture disponibles sur le marché, le choix n’est pas forcément aisé. Quelle marque de peinture ? Le choix de la peinture dépend-t-il de la surface à peindre (cuisine, salle de bain, chambre, salon…) ? Quel type de peinture choisir (mat, brillante, acrylique…) ? Quel prix y mettre ? N’hésitez pas à faire appel à notre entreprise de courtage en travaux et matériaux si vous avez un projet de rénovation ou de construction. Nous sommes à même de vous proposer le type de peinture le plus adapté en fonction de vos besoins. Et bénéficiez surtout de la peinture de qualité professionnelle, à prix très avantageux ! Côté délais, nous sommes particulièrement réactifs ! Les devis sont gratuits, alors n’hésitez pas !

Ensuite, choisissez les bons rouleaux pour peindre vos murs et vos plafonds !

Pour obtenir un résultat impeccable, il est essentiel de choisir les bons rouleaux de peinture. Et donc, vous vous demandez logiquement : quels rouleaux choisir pour votre projet de rénovation peinture ? Pour peindre vos plafonds, je vous conseille un rouleau de 12mm. Pour peindre vos murs, optez plutôt pour un rouleau de 10mm. Quant aux pinceaux, n’en prenez pas des trop petits !

Anticipez les préparatifs de votre projet de rénovation peinture !

Après avoir acheté de la peinture de qualité professionnelle, assurez-vous que votre support est parfaitement sain. Une bonne finition commence déjà par une bonne préparation. Anticipez les préparatifs de votre projet de rénovation ! Par exemple, lorsqu’il y a de la tapisserie, le particulier qui réalise des travaux de peinture détapisse et repeint directement derrière avec la peinture de finition. Alors qu’il y a plusieurs étapes à effectuer avant la finition. Regardons cela de plus près.

Détapissez vos murs !

Si vous avez de la tapisserie sur vos murs, détapissez à l’aide d’un produit. Jusque là, je pense que nous faisons tous pareil. Mais un petit conseil de pro : faites le tour de votre pièce à l’aide d’un pulvérisateur, laissez le papier peint détremper pendant au moins un quart d’heure (mouillez plusieurs fois d’affilée si nécessaire) et ensuite le tour est joué. Vous verrez, le papier peint s’enlèvera beaucoup mieux.

Si vraiment votre tapisserie ne part pas, c’est-à-dire que cela fait déjà une semaine que vous êtes dans la même pièce, vous pouvez imprimer votre tapisserie avec une impression fixatrice à l’essence (par exemple Altiprim). Pensez ensuite à essorer votre sol, d’autant plus si votre sol est en stratifié afin d’éviter qu’il ne gonfle à cause de l’eau.

Lessivez vos supports

Après avoir enlevé votre tapisserie, c’est l’heure de passer à l’étape du lessivage. Avant de rénover vos murs ou vos plafonds, il est essentiel de lessiver vos supports à l’aide d’une grosse éponge, de l’eau chaude et de préférence du Saint Marc. Attention, n’en mettez pas trop non plus car il faudra rincer ensuite.

Ratissez vos murs et poncez-les !

Maintenant que vos murs sont lavés et secs, poncez-les à l’aide d’une girafe (et pas à la main). Une girafe – aussi appelé ponceuse à bras téléscopique – n’est autre que la “ponceuse du peintre”. Cet outil vous permettra de poncer correctement, plus rapidement et est particulièrement adapté pour le ponçage des murs en hauteur et des plafonds. Vous pouvez aussi la doter d’un aspirateur de chantier afin d’évacuer la poussière.

Si votre mur est en plâtre, l’idéal est de l’imprimer avec une peinture spéciale à l’essence. Cela va permettra de bloquer votre support (le plâtre sera plus résistant, et s’il est un peu poreux, cela va le solidifier).

Si votre support est en plaque de plâtre (placo), vous pouvez ratisser directement dessus. Cependant, avant de ratisser, pensez à boucher les gros trous et les fissures à l’aide d’un enduit reboucheur. Attention, n’essayez pas de boucher parfaitement un trou du premier coup d’enduit ; même les professionnels du bâtiment le font en 3 ou 4 fois, en fonction de l’ampleur du trou.

Le ratissage qu’est ce que c’est ? Le ratissage consiste à étaler un enduit de finition pour boucher les imperfections. Lors de travaux de rénovation peinture, c’est l’une des étapes les plus importantes mais c’est probablement l’une des plus compliquées aussi. Pour le bricoleur du dimanche, cette étape n’est pas une mince affaire. Pour un ratissage efficace, l’idéal est de faire appel à un professionnel du bâtiment (un plâtrier-peintre). Là aussi, nous pouvons vous proposer des devis adaptés et vous mettre en relation avec des artisans compétents.

travaux-renovation peinture ratissage murs

Souvent, les particuliers ont tendance à en mettre beaucoup trop. N’oubliez pas qu’après le ratissage, il faut poncer. Donc, plus vous êtes propre c’est-à-dire plus votre ratissage est soigné, moins vous passerez de temps derrière à poncer (étape souvent très pénible), et meilleure sera votre finition. Si vous avez des supports assez propres, une couche fine peut suffire.

En revanche, pour les murs qui présentent beaucoup de défauts, il faudra au minimum 2 couches de ratissage, de préférence croisées. Autrement dit, pour la première couche de ratissage, vous pouvez le faire de bas en haut. Ensuite, vous attendez que l’enduit sèche. Le lendemain, réalisez la deuxième couche de ratissage, mais cette fois-ci de gauche à droite (et pas de bas en haut). Le rendu n’en sera que meilleur !

Si vous avez quelques fissures sur vos murs, vous pouvez également poser un calicot (comme une bande à joint) avant de ratisser. Cela permettra de renforcer l’endroit endommagé. Si vos murs sont vraiment très abimés, fissurés, que ça s’écaille de partout ou que lorsque vous tapotez sur vos murs ils sonnent creux, il est indispensable de poser une toile de verre. Là encore, cette étape n’est pas à la portée du bricoleur du dimanche. Pour un rendu optimal, nous vous conseillons de faire appel à un plâtrier-peintre.

Concernant la toile de verre, je vous rassure tout de suite ; il n’existe pas que les toiles de verres que nous voyons dans les hôpitaux. Il existe en effet des toiles de verre à motif, des toiles de verre lisses qui une fois peintes ne se verront même pas. A condition bien sûr de l’avoir posée proprement. Attention, les toiles ne se posent pas maintenant, cela fait partie d’une autre étape.

Poncez vos murs et vos plafonds !

Une fois que vos murs sont ratissés, l’étape suivante est le ponçage. Étape elle aussi indispensable lors de travaux de rénovation peinture. Lors du ponçage, l’une des erreurs les plus courantes commises par les particuliers est de choisir un papier à poncer trop épais. Si vous ne choisissez pas le bon papier, vous risquez grandement de saccager votre travail.

Une autre erreur classique est de vouloir aller trop vite sur cette étape. Il est possible d’aller vite uniquement si le ratissage a été parfaitement effectué à l’étape précédente et que vous disposez des bons outils pour le ponçage. Si vous n’avez pas de girafe, allez en louer une immédiatement ! Cela coûte environ 65€ la journée. Optez pour un papier avec un grain de 100 voire 120, n’appuyez pas sur la girafe, laissez la courir sur votre support et là vous remarquerez que ça devient un “billard”.  Si ce n’est pas le cas, c’est soit que le ratissage n’a pas été correctement effectué durant l’étape précédente, soit que vous avez poncé avec un grain de 40…

Avec une girafe, le travail sera bien plus agréable, beaucoup plus soigné qu’à la main et surtout vous gagnerez un temps précieux ! En revanche, n’utilisez pas la girafe pour poncer les angles. Faites le plutôt à la main sans appuyer.

Nettoyez, aspirez et imprimez

Une fois vos murs et plafonds poncés, nous vous conseillons ensuite d’aspirer et nettoyer vos différentes pièces. Après, il faut imprimer, soit avec une impression à l’eau si votre support est en placo ou est relativement propre, soit avec une impression essence pour bloquer vos fonds.

A ce sujet, une question revient souvent : faut-il croiser le rouleau quand on passe la couche d’impression ? Plutôt que de répondre par l’affirmative, je vous réponds en question (comme le faisait si bien mon maître d’apprentissage lorsque j’étais apprenti plâtrier-peintre) : pourquoi la croiserait-on pour les finitions et pas pour l’impression ? Croiser son impression et sa peinture vous permettra d’étaler votre peinture efficacement, sans trace et sans (logiquement) manque de peinture.

Mastiquez !

Une fois votre impression faite, vous allez voir apparaître quelques défauts sur vos murs ou plafonds. C’est donc le moment de passer à l’étape suivante : le masticage. Reprenez donc votre enduit de finition et bouchez les défauts que vous remarquez avec une couche d’enduit très fine. Ne balancez pas un plot comme si vous alliez coller un BA13 sur le mur.

Une fois vos masticages secs, poncez-les en rond sans appuyer. Ensuite, pochonez votre masticage. Remettez un peu d’impression sur votre enduit sans faire d’épaisseur. Quand je dis “sans épaisseur”, ce n’est pas comme pourrait le faire Valérie Damidot dans D&Co. Par exemple, quand elle passe dans les pièces avec ces gros pinceaux et qu’elle met un gros coup au milieu du mur pour indiquer la teinte, croyez-moi, s’il n’y a pas quelqu’un qui passe derrière, je peux vous jurer que ça fera une grosse trace une fois le mur fini. Ensuite, le long des fenêtres, cadres de porte, plinthes, goulottes, appliquez de l’acrylique et enlevez le surplus à l’aide d’une éponge propre.

Appliquez la première couche de peinture et mastiquez si besoin

Une fois l’acrylique et vos masticages secs, vous pouvez enfin appliquer la première couche de peinture. Je vous conseille d’appliquer une peinture de finition de préférence Mat au plafond et mat velouté ou satiné sur les murs. A noter que le velouté et le satiné se lessivent contrairement à la peinture Mat.

Une fois que vos 2 couches de peinture Mat ont été appliquées au plafond, vous pouvez mettre votre première couche de peinture au mur, qu’elle soit blanche ou teintée. Vérifiez également votre finition. Si vous cherchez, je suis sûr que vous allez apercevoir encore quelques défauts. Pour les identifier rapidement, je vous conseille de placer un spot contre le mur ; les défauts ressortiront immédiatement. Corrigez ceux que vous pouvez. Ne cherchez pas à traiter les petits, sinon vous n’allez jamais en finir. Pour traiter les défauts, on reprend donc l’étape du masticage.

Appliquez les 2 couches de finition sur les murs

Appliquez enfin la dernière couche de finition. Pensez à bien la croiser comme votre première couche de peinture. Et surtout ne “tirez” pas trop votre peinture. Lorsque j’étais apprenti, je me souviens très bien d’une phrase de mon maître d’apprentissage “Mets de la peinture, ce n’est pas toi qui paie !”. Autrement dit, n’ayez pas peur de mettre de la peinture, au risque de “tirer” trop et donc de faire beaucoup de traces. N’exagérez pas non plus, sinon cela ressemblera plus à un crépis. Et après avoir effectué toutes ces étapes, ce serait quand même vraiment dommage.

Peignez les boiseries (fenêtres, portes, plinthes…)

Il vous reste à appliquer la peinture sur les boiseries, les portes, les fenêtres, les plinthes… Pour optimiser votre temps, vous pouvez mettre la première couche des boiseries entre les 2 couches de finition des murs. Par contre, il faut toujours terminer les murs et avoir bien dégrossi le ménage du chantier avant d’effectuer la dernière couche de peinture sur les boiseries.

Pour les boiseries, prenez un petit rouleau à peinture avec monture patte de lapin (voire un rouleau laqueur) et bien sûr le meilleur pinceau que vous trouvez pour réchampir. D’une manière générale, le professionnel de la peinture utilise de la peinture essence pour les portes qui se lessivent beaucoup mieux et qui est aussi très résistante.

Aérez vos pièces (attention aux solvants) !

Voici enfin la dernière étape de vos travaux de rénovation peinture ! Si vous achetez des peintures de qualité avec des labels éco, pensez à aérer vos pièces pendant un bon moment. Surtout les chambres de vos enfants ! Ne les faites surtout pas dormir dans leur chambre le jour même, ni le lendemain d’ailleurs ! Même si les peintures sont de mieux en mieux et que beaucoup de progrès ont été effectués dans ce sens, il reste encore beaucoup de solvant !

Voici toutes les étapes nécessaires pour réussir vos peintures. Vous comprenez mieux maintenant le prix / devis des travaux de peinture. Ne connaissant pas tout cela, les clients sont souvent surpris par le prix des travaux pour rénover une maison ou un appartement. Il ne suffit pas de détapisser et de peindre. Vous l’avez vu, de nombreuses étapes sont nécessaires afin d’avoir une belle finition.

Vous avez un projet de rénovation ou de construction et vous avez besoin de conseils ? Vous êtes à la recherche d’un plâtrier-peintre ? Ou vous souhaitez acheter de le peinture de qualité professionnelle à prix artisan pour les travaux de rénovation de votre maison ou appartement ? N’hésitez pas à solliciter notre entreprise de courtage en travaux et matériaux. Nos devis sont entièrement gratuits et sans engagement, profitez-en !